BIM : définition et objectif du Building Information Modeling

Depuis quelques années, le Building Information Modeling (BIM) est une véritable tendance dans le domaine de la construction. La modélisation des données liées à l’édification d’un bâtiment permet de travailler de manière plus efficace et de coordonner les efforts entre les différentes parties prenant part au projet. Vous voulez tout savoir sur le BIM et ses avantages ? Suivez le guide !

chalkboard-building-1300px

Le BIM, qu’est-ce que c’est ?

Si autrefois le mot d’ordre pour beaucoup était croissance, aujourd’hui il s’agit plutôt d’efficacité. La technologie et la multiplication des données ont permis de créer des outils rendant les processus plus transparents et rationnels. Parmi ceux-ci, le BIM vise à créer une version virtuelle d’un bâtiment ou d’un projet immobilier afin de permettre aux différentes parties prenantes de collaborer de manière plus efficace. Les différents corps de métier – architectes, ingénieurs, entrepreneurs et autres – peuvent coordonner leurs efforts et communiquer en temps réel grâce au BIM. Véritable jumeau numérique, le Building Information Model a pour objectif d’accompagner le projet immobilier de sa création à sa destruction.

Le BIM vise donc à faire entrer le secteur de la construction dans l’ère digitale. Si le BIM est encore principalement utilisé pour les projets d’une certaine envergure, il promet de devenir la norme à l’avenir pour rendre l’ensemble des projets de constructions plus efficaces. En France, le Plan BIM 2022 a pour objectif de concrétiser la transformation numérique dans le bâtiment. 500 000 maisons auraient été réalisées en utilisant un BIM en 2017. En outre, l’utilisation d’une démarche BIM se généralise. En 2018, 42% des maîtres d’ouvrage indiquaient avoir eu recours au BIM alors que ce pourcentage était presque inférieur de moitié en 2016.

À l’échelle européenne également, le potentiel du BIM est reconnu. Selon un Trend Paper Series publié sur le sujet en mars 2019, les économies potentielles au niveau de l’ingénierie et de la construction en cas de digitalisation totale dans le secteur du non-résidentiel seraient de l’ordre de 13 à 21%. Lorsqu’on sait que le secteur de la construction contribue à hauteur d’environ 10% au Produit Intérieur Brut européen, on comprend mieux l’importance des enjeux.

Certains pays emboîtent également le pas et imposent l’usage du BIM pour les travaux publics ; c’est le cas du Royaume-Uni par exemple ou encore des Pays-Bas. On constate d’ailleurs que des projets gérés grâce aux BIM sont souvent réalisés en respectant les budgets ce qui est loin d’être le cas pour les projets supervisés de manière traditionnelle. Les économies sont substantielles comme ce fut le cas par exemple pour le Collaborative Life Sciences Building aux États-Unis. Sur un budget de 295 millions de dollars, une économie de 10 millions a été réalisée en utilisant le BIM. À titre comparatif, on estime actuellement que les travaux du Grand Paris Express auront un coût supérieur au budget de l’ordre de 9 milliards d’euros (soit une augmentation de près de 40% par rapport au budget initial). Une gestion de projet basée sur les données et la collaboration est donc la clé pour planifier au mieux ses constructions et calculer un budget réaliste.

www.buildipedia.com

Comment fonctionne le Building Information Model ?

On l’a dit, le Building Information Model vise à créer une version virtuelle du projet immobilier en cours. On parle de jumeau digital. Pour être pleinement opérationnel, le BIM doit donc être au plus proche de la réalité. Cela implique une certaine discipline de la part des différentes parties prenantes ainsi qu’un travail conséquent en amont. En effet, la qualité du BIM dépendra fortement de la qualité et de l’exhaustivité des données.

Concrètement, un BIM se présente le plus souvent sous la forme d’un logiciel permettant de modéliser le projet immobilier en deux et trois dimensions. Les différents intervenants ont accès au BIM et peuvent naviguer à l’envi dans le bâtiment pour expérimenter ou vérifier certaines idées. Ils peuvent également modifier les éléments en temps réel. Lorsqu’un paramètre varie, l’ensemble des paramètres est ajusté en conséquence. Si l’on prend l’exemple de l’isolation, en changeant l’isolant utilisé, la largeur des murs sera automatiquement adaptée.

À l’instar des plateformes de gestion de projets, le BIM permet donc de collaborer de manière plus harmonieuse. À l’avenir, le BIM est également appelé à intégrer la réalité augmentée ainsi que la réalité virtuelle afin de rendre le modèle de plus en plus performant.

3D-plan-building-1300px

Quels sont les avantages du Building Information Modeling ?

Travailler avec un Building Information Model a de nombreux avantages. Le modèle accompagne toutes les étapes de la construction, de la création à la livraison. Il peut également être utilisé par la suite dans une perspective de gestion et de maintenance. Nous avons déjà évoqué quelques avantages ci-avant. Voici une liste plus détaillée :

  • Le BIM permet d’évaluer la viabilité d’un projet et détecter les erreurs de conception éventuelles au préalable ;
  • Il s’agit d’un système global accessible à toutes les parties en temps réel. Il n’y a donc pas de confusion au niveau des documents utilisés ou de la dernière version des plans ;
  • Le BIM permet un planning efficace en termes d’utilisation d’énergie. Le niveau de détails utilisé pour créer un BIM permet de réaliser une analyse pointue des performances énergétiques du bâtiment ;
  • La supervision du bâtiment tout au long de sa durée de vie est facilitée en utilisant par exemple des applications de maintenance prédictive ;
  • La collaboration entre les différentes parties est optimisée et les personnes responsables sont rapidement identifiées en cas de problème ; et
  • Des économies substantielles en termes de coûts peuvent être réalisées et le budget initial sera plus fiable.

Si beaucoup considère le BIM comme réservé à des projets de grande envergure, il est également utile dans le cadre de projets privés et résidentiels. Qui n’a pas dépassé son budget lors de la construction de la maison de ses rêves ? Qui n’a pas un jour hésité au moment de forer ne sachant pas ou passait le câble électrique ? Qui a déjà eu une sacrée surprise en découvrant les plans d’origine de sa maison ? Le BIM est un véritable registre compilant l’ensemble des informations pertinentes relatives à un bâtiment ou une construction.

Par où commencer pour modéliser son projet de construction ?

Comme beaucoup de solutions digitales, le BIM, une fois implémenté, croule sous les atouts. Une seule question s’impose donc : pourquoi n’est-ce pas encore la norme ? Cela s’explique par deux éléments. D’une part le passage d’un modèle de construction classique à un modèle « BIM-oriented » requiert une certaine phase d’adaptation pour les professionnels. Certains restent réfractaires aux changements et craignent qu’un système plus transparent rogne sur leurs bénéfices. D’autre part, la demande par les particuliers n’est pas encore au rendez-vous et les professionnels ne sont donc pas incités à modifier leur approche.

Comme souvent cependant, les pionniers bénéficieront d’un avantage lorsque la pratique sera généralisée. Vous êtes un professionnel du bâtiment et souhaitez entrer dans l’ère du BIM ? Vous êtes un dirigeant d’entreprise et envisagez des investissements immobiliers ou des changements au niveau de l’infrastructure ? N’hésitez pas à contacter l’équipe Ryax pour analyser comment nous pouvons vous aider avec nos solutions SaaS.

La Ryax Team.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *