SAN, NAS, DAS : différences

Sur le plan du stockage des données, il est parfois difficile d’identifier les différences entre SAN, NAS et DAS. Chacun a ses forces et tout dépend de la priorité de l’entreprise ou de l’organisme. Pour la plupart des entreprises modernes, le stockage des données est devenu un enjeu majeur. Voici quelles sont les différences entre SAN, NAS et DAS.

 

human-wallpapers-1300px

Le serveur NAS : un stockage flexible et scalable

Le NAS (Network Attached Storage), appelé aussi serveur de stockage en réseau, peut représenter une bonne solution de remplacement au Cloud Computing. Le serveur NAS est un appareil de stockage de fichiers connecté à un LAN (réseau local). Le NAS stocke et récupère des données à partir d’un point central accessible pour les utilisateurs qui ont l’autorisation d’utiliser le réseau. Ce réseau est disponible par WiFi ou par une connexion Ethernet.

Le NAS présente des avantages certains. Il est flexible et scalable. S’il faut de l’espace supplémentaire, il suffit d’ajouter de l’espace de stockage en effectuant une opération très simple en ajoutant des nœuds au cluster. Ce serveur représente une sorte de Cloud privé sur site. Son disque dur a les mêmes avantages que le Cloud. De plus, il est à la fois plus rapide et plus économique. L’utilisateur en détient le contrôle total.

NAS et connexion réseau

À l’instar du Cloud, le NAS permet d’accéder à des données à distance via une connexion réseau. Il est donc possible de travailler sur NAS où que l’on soit et en tout temps. Toutes les données stockées sont disponibles en continu, ce qui facilite le travail d’équipe et permet de répondre sans délai aux questions des clients. Ce serveur permet aussi de suivre les actions de l’entreprise en temps réel puisque toute l’information est disponible au même endroit.

Le serveur NAS est configuré grâce à un programme disponible sur navigateur web. Il est très utile pour réaliser des backups et stocker de fichiers multimédias. En cas d’incident, les données peuvent être récupérées facilement. Les données sont stockées et protégées avant d’être transférées vers le Cloud.

Le serveur NAS représente un progrès considérable puisqu’il permet aux clients d’un réseau d’accéder aux mêmes fichiers. Ce serveur est de plus en plus utilisé compte tenu de l’émergence du Big Data. Les entreprises ont maintenant besoin d’accéder à leurs données de manière centralisée et c’est ce que permet le NAS. La qualité du service client est donc améliorée et les cycles de vente sont améliorés.

Le NAS n’est pas intéressant seulement pour les entreprises. Il peut aussi être très attrayant pour les familles et les individus. Dans le domaine multimédia, le NAS possède des fonctionnalités avantageuses en matière de protection des données. La majorité des produits offerts comprennent un logiciel de sauvegarde qui aide à copier les données importantes qui passent du PC vers le disque réseau. Il existe des NAS conçus pour embarquer plusieurs disques durs.

Le SAN : c’est quoi et quels sont ses avantages ?

Le SAN (Storage Area Network) est un réseau dédié à l’interconnexion des ressources. Il est composé d’hôtes, de commutateurs, d’éléments de stockage ainsi que de périphériques de stockage interconnectés. Il peut s’étendre sur plusieurs sites.

Le SAN présente des périphériques de stockage à un hôte de manière à ce que le stockage semble connecté localement. La présentation du stockage à un hôte se fait par l’utilisation de différents types de virtualisation.

Ce réseau est utilisé la plupart du temps pour améliorer la disponibilité et la performance des applications. Il est possible de consolider les ressources de stockage et de fournir un stockage à plusieurs niveaux. Le SAN fournit aussi une excellente protection des données.

Le SAN est basé sur la technologie Fibre Channel (FC). Il est possible d’utiliser des passerelles pour déplacer les données entre différentes technologies SAN. Ce réseau permet surtout de régler les problèmes de connectivité entre de multiples serveurs et unités de stockage. Il permet aussi le regroupement de disques et de bandes tout en facilitant le partage de données hétérogènes.

Si le trafic de sauvegarde s’effectue sur ce réseau, il soulage le réseau principal du poids qu’implique le trafic massif de données. Il favorise la consolidation des informations dans un réseau de stockage centralisé. Il accélère aussi l’extraction des données. Les vitesses de transfert sont assez impressionnantes. Le SAN est capable de prendre en charge un très grand nombre de matériels.

Evolutif

Le réseau SAN simplifie aussi les sauvegardes et les restaurations. Après un incident, il devient très facile de récupérer rapidement les données. Les données sont mises en miroir sur un site distant pour une reprise transparente. Les données peuvent être sauvegardées très vite sur un autre site sans que les performances réseau s’en trouvent affectées. Le SAN prend également en charge plusieurs types de techniques réseaux.

Un autre avantage important du SAN est qu’il est très évolutif. Cet aspect est important dans le cas des réseaux dont la croissance est rapide. Il est aussi très utile lorsqu’il faut augmenter de temps à autre la capacité de stockage. Les administrateurs peuvent répartir le stockage entre les serveurs.

Autant le SAN que le NAS permet à l’entreprise de réaliser des économies importantes. Dans les deux cas, les besoins en personnel informatique sont de beaucoup réduits. Les deux sont de plus en plus abordables. Le serveur NAS transfère des pages et son temps de latence est faible, tandis que le SAN transfère des blocs d’informations au lieu de pages individuelles.

En matière d’interopérabilité, l’environnement NAS ne pose pas de problème tandis que le SAN commence tout juste à régler les difficultés qu’il a toujours connues sur cet aspect.

rope-green-abstract-1300px

Le DAS : un autre périphérique de stockage à considérer

Le DAS (Direct-attached storage), appelé aussi disque en attachement direct, est une autre solution à considérer pour les entreprises. Il s’agit d’un périphérique de stockage qui est relié directement à un ordinateur. Il n’est pas accessible à d’autres ordinateurs. Par exemple, le disque dur interne d’un ordinateur ou d’un serveur représente un stockage DAS.

Au sein d’une entreprise, un disque connecté à un serveur est considéré comme appartenant au domaine du stockage en attachement direct. Il est généralement admis que le DAS arrive à fournir de meilleures performances que le NAS et le SAN, puisqu’il n’y a pas à passer par un réseau pour effectuer le transfert de données. Plusieurs applications privilégient donc le stockage DAS.

Le DAS causait autrefois des difficultés à cause d’un relatif manque d’efficacité, puisque le stockage en mode blocs ne pouvait pas être partagé entre serveurs. Il était aussi difficile à administrer. En effet, comme le stockage n’était pas mutualisé entre les serveurs, comme c’est le cas pour le NAS et le SAN, il fallait gérer autant d’espace de stockage qu’il y avait de serveurs, ce qui représentait une opération très complexe.

Les choses se sont cependant améliorées avec les années. De nouvelles technologies de stockage distribué se sont développées et ont remis le DAS sur la carte. Des technologies comme VSAN, ScaleIO, Nutanix et Ceph, entre autres, ont contribué à rendre le DAS de nouveau populaire.

Il est en effet maintenant possible d’agréger plusieurs serveurs qui possèdent de grandes quantités de disques DAS. Il n’est plus difficile de créer de grandes baies de stockage. De plus, avec ses disques à mémoire Flash (SSD), le DAS a une latence très faible, ce qui le rend très attrayant pour les entreprises.

Si vous avez besoin d’optimiser le traitement de vos données, Ryax vous accompagne du début à la fin de votre projet.

La Ryax Team.