Edge computing et 5G : le combo parfait

Difficile de passer à côté de l’edge computing et de la 5G ces jours-ci, c’est le combo des réseaux modernes. Les deux éléments se renforcent et se bonifient mutuellement un peu comme Mozart et son piano ou une pizza et un bon film. Si l’union des deux technologies semble aussi évidente pour les spécialistes IT, ce n’est pas forcément le cas pour les non-initiés. Nous faisons le point dans cet article et vous expliquons comment préparer cette transition au sein de votre entreprise.

city-night-sky-1300px

La 5G est ses promesses de connectivité

Alors que le processus d’attribution des fréquences est en cours, la 5G est attendue en France d’ici à la fin 2020. Son déploiement permettra de faire un pas de géant dans la connectivité et d’augmenter considérablement les possibilités en matière de communications Machine à Machine (Machine to Machine, M2M).

En effet, le temps de latence visé est d’une milliseconde et la 5G devrait permettre à terme les communications entre plus d’un million d’objets au kilomètre carré. On ne peut que s’en réjouir alors que le nombre d’objets connectés atteignait environ 8 milliards en 2018. De surcroit, la plupart des analystes s’accordent pour considérer qu’il y aura plus de 40 milliards d’objets connectés d’ici à 2025. Certaines estimations sont même nettement plus élevées et évoquent des chiffres de l’ordre de centaines de milliards.

Ces objets sont voués à communiquer entre eux sans contrainte de latence et la 5G est considérée comme le moyen pour parvenir à cette connectivité extrême. Le développement de technologies liées à la réalité augmentée, aux voitures autonomes ou encore aux smart cities est inhérent à la mise en place du réseau 5G.

Le réseau 5G est considéré comme une véritable révolution en ce qu’il redéfinit les contraintes espace-temps propres à nos philosophies contemporaines. Son utilisation prend également tout son sens en entreprise car la technologie 5G permet la création de réseaux fermés. Le potentiel d’une telle technologie est infini pour autant que celle-ci soit mise en place efficacement.

Il y a en effet un bémol à apporter aux promesses de la 5G. Les communications M2M risquent de littéralement saturer le réseau et lui feraient donc perdre ses propriétés de connectivité ultra rapide. Afin de prévenir ce risque et de permettre à la technologie 5G d’atteindre la maturité, l’architecture des réseaux et des flux de données doit être fondamentalement repensée. C’est là que l’edge computing entre en jeu.

L’edge computing indispensable pour le M2M

Il y a quelques années encore, les data centers régnaient tels des shérifs sur le Far West que représentent les flux de données. Le mot d’ordre était « centralisation » et les données passaient par le cloud pour être stockées et traitées.

La multiplication des flux et des sources de données a néanmoins rapidement montré les limites d’une telle approche sous peine de saturation de la bande passante. Dès lors, depuis quelques années déjà, certains plaident en faveur du edge computing afin de traiter une partie des données localement, directement auprès des sources de données. Avec le déploiement de la 5G, l’utilisation du edge computing s’impose comme un nouveau standard pour garantir un traitement des données efficace et extraire ainsi toute l’information pertinente en temps utile.

L’edge computing implique l’utilisation de hardware localement, en entreprise. Ce hardware peut prendre diverses formes : drones, senseurs, ordinateurs, smartphones, routeurs ou encore petits serveurs. Ce matériel fait office de micro data centers afin de traiter l’information au plus proche de la source. Si ces micro data centers demandent une attention particulière en matière de cybersécurité, ils ont l’avantage de permettre un traitement accéléré des données, indispensable en entreprise ou dans des domaines tels la Santé 4.0.  En utilisant les capacités du edge computing en combinaison avec celles du cloud computing, une entreprise peut tirer le meilleur parti de ses données et s’assurer ainsi que l’information est disponible au moment où elle est nécessaire.

mobile-connected-1300px

5G et edge computing, exemples pratiques

L’usage de l’edge computing en combinaison avec le développement de réseaux 5G s’impose comme une évidence. Que l’on parle de voitures autonomes ou de maintenance prédictive, la vitesse de traitement des données et des communication M2M est un élément déterminant pour garantir la fiabilité ainsi que l’efficacité des systèmes.

En entreprise, la maintenance prédictive devient d’ailleurs un véritable must. La SNCF par exemple se considère comme un pionnier de la maintenance prédictive en France. Pour l’année 2019, l’entreprise évalue l’économie réalisée sur les coûts de maintenance des rames à environ 20% du coût total. Pour des entreprises avec une ligne de production, la valeur ajoutée potentielle est donc bien présente.

Avec le développement de la réalité augmentée, la nécessité de combiner 5G et edge computing va d’ailleurs s’accentuer. Au niveau des neurosciences, certaines études indiquent en effet qu’un temps de latence, même infime, peut donner la nausée à la personne qui utilise la réalité augmentée. Ce problème peut être évité en combinant 5G et edge computing. L’usage de ces technologies est donc presque un impératif pour permettre l’essor de la réalité augmentée que ce soit dans notre vie de tous les jours ou dans l’entreprise.

Au niveau des soins de santé également, la réalité augmentée et le Big Data vont révolutionner le secteur dans les prochaines années et ouvrir de nouvelles perspectives. Selon certaines sources, le marché de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle pour le secteur healthcare devrait d’ailleurs atteindre 10,82 milliards de dollars d’ici à 2025, affichant une croissance annuelle supérieure à 36%.

Il est donc de la responsabilité de chaque entreprise qui veut survivre la quatrième révolution industrielle de prendre le temps de réfléchir au futur de son business model.

Comment se préparer pour la 5G ?

Le temps est compté pour optimiser son architecture réseau. Certes, la 5G n’est pas encore omniprésente mais les gagnants seront ceux qui auront su anticiper ce changement et planifié leurs investissements en fonction de cette transition. L’utilisation de la 5G en combinaison avec l’edge computing est, vous l’aurez compris, appelé à devenir le standard dans les prochaines années.

Il est parfois difficile pour un dirigeant d’entreprise ou une équipe interne de spécialistes IT de prendre le recul nécessaire pour analyser le réseau en place et imaginer comment le modifier afin d’améliorer son efficacité. L’alliance de la 5G et du edge computing, bien qu’évidente, requiert des préparatifs pour durer sur le long terme.

Chez Ryax, nous collaborons avec vous pour mener cette réflexion et définir l’architecture qui vous convient afin d’exploiter tout le potentiel de vos données. Notre plateforme de data engineering offre la souplesse nécessaire pour s’adapter à toutes les organisations en tenant compte de leurs besoins spécifiques. Si vous voulez en savoir plus sur nos produits et nos services, n’hésitez pas à nous contacter ou visiter notre site internet.

La Ryax Team.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *