IaaS, PaaS, SaaS : quelles différences ?

Le Cloud computing représente un choix logique pour la plupart des entreprises qui veulent réaliser des économies et gagner du temps et de l’espace. Il est important de savoir faire un choix entre les trois plateformes d’hébergement du Cloud. Le IaaS, le PaaS et le SaaS ont tous leurs avantages. Le SaaS est cependant le mieux adapté au contexte des entreprises modernes.

hot-air-balloons-1300px

Le Cloud computing

Le recours au Cloud computing, aussi appelé infonuagique, est de plus en plus nécessaire à l’heure où le nombre de données à traiter ne cesse d’augmenter. Ce bassin partagé de ressources informatiques offre une grande capacité d’adaptation à tous les types de demande. Les entreprises spécialisées en technologie de l’information et en télécommunications offrent une multitude de services sur le Cloud, même en termes de contenu.

Il est important de connaître les différences entre les différentes plateformes d’hébergement offertes sur le Cloud, soit le IaaS (Infrastructure as a Service), le PaaS (Platform as a Service) et le SaaS (Software as a Service). Les services sont proposés de trois différentes manières, soit par le domaine public, le domaine privé ou encore par un domaine hybride, combinant le domaine public et le domaine privé.

Le IaaS

L’IaaS propose un service d’utilisation à distance d’une infrastructure. Le service comprend du matériel et des logiciels. Cette plateforme offre à la demande des ressources informatiques comme la capacité de traitement, la capacité de stockage des données ainsi que les composants réseaux. Grâce à l’IaaS, vous pouvez configurer une machine virtuelle selon vos objectifs. Il est possible de l’arrêter et de la configurer au besoin.

La machine virtuelle simule la présence de diverses ressources comme le processeur, le système d’exploitation et les pilotes. Grâce à cette simulation, vous travaillez dans les mêmes conditions que si vous disposiez des éléments réels et vous êtes en mesure d’exécuter les mêmes programmes. Le recours à cette plateforme répond surtout au besoin de réaliser des économies. Cependant, des problèmes de compatibilité peuvent se manifester au moment de déplacer l’infrastructure.

Le recours à cette plateforme implique que vous contrôlez les systèmes d’exploitation et les bases de données. L’infrastructure est externe. Les équipements en relation avec ces ressources sont loués et non achetés. Vous n’avez qu’à utiliser ce dont vous avez besoin. Cette plateforme peut être considérée de même niveau que les services d’hébergement des datacenters classiques. Les entreprises recherchent généralement des services plus sophistiqués.

planes-trail-smoke-1300px

Le PaaS

Le PaaS est aussi disponible à la demande et accessible par Internet ou par un réseau privé. Il met à la disposition des développeurs le système d’exploitation, le matériel et le réseau afin de pouvoir créer ou installer des logiciels selon les objectifs de l’entreprise. Il s’agit donc de mettre en place ses propres applications à partir de cette plateforme. Les entreprises optent généralement pour le PaaS dans un souci d’innovation.

Même si l’entreprise ne peut contrôler l’infrastructure Cloud qui l’héberge, elle peut tout de même configurer l’environnement d’hébergement. De cette manière, les applications mises en place demeurent faciles à contrôler. Il est possible d’innover rapidement tout en profitant des économies liées à la facturation sur demande. Il faut cependant s’assurer de pouvoir récupérer les données en cas de disparition du fournisseur de Cloud ou d’une rupture d’entente.

Ce service s’apparente à celui que l’on peut trouver sur l’hébergement web. Vous utilisez en location tous les outils offerts par le fournisseur. Le système offre une grande capacité d’adaptation et une grande souplesse ouvrant la porte à toutes les innovations. Les entreprises ont principalement recours à ce service lorsque l’application n’est pas adaptée à la plateforme SaaS.

Un atout important du PaaS est que les mises à jour de la plateforme sont de la responsabilité du fournisseur. Les développeurs n’ont donc pas à s’en préoccuper. Le PaaS est accessible directement par votre navigateur habituel sans avoir à passer par l’installation d’un plug-in.

Le SaaS

La majorité des experts s’entendent pour affirmer que le SaaS est la plateforme la plus indiquée dans le contexte actuel. Il permet aux entreprises d’accéder de se servir d’une multitude d’applications utiles tout en profitant de l’environnement du Cloud. Il permet en particulier l’intégration du travail collaboratif grâce aux Outils de Google et de Microsoft.

Parmi les principales applications de cette plateforme, mentionnons le CRM, soit le gestionnaire de relation client. Il s’agit de l’ensemble des outils et des techniques qui permettent d’analyser et de traiter les informations relatives aux clients actuels et aux clients potentiels. Ces analyses sont très utiles pour les fidéliser et les repérer. Ce n’est là que l’une des possibilités offertes.

Le SaaS est facilement accessible à partir de différentes interfaces. N’importe qui peut consulter son appareil mobile pour vérifier l’état des stocks ou l’évolution d’un catalogue. Peu importe l’endroit où vous vous trouvez, vous disposez de la même information que les personnes qui travaillent à leur bureau à l’Intérieur de l’entreprise.

Les mises à jour des SaaS

Les mises à jour des systèmes d’exploitation et des logiciels sont aussi gérées par le fournisseur.  Il n’y a donc aucun souci à se faire quant à la maintenance de l’infrastructure. Comme l’utilisation des appareils mobiles est de plus en plus répandue et que l’accès haut débit est de plus en plus étendu, le SaaS est vraiment conçu pour les besoins d’aujourd’hui. La standardisation des technologies numériques rend aussi l’accès à cette plateforme incontournable.

De plus, avec le SaaS, c’est le fournisseur qui s’occupe de l’installation et de la configuration de l’interface. Tout est compris dans le service. Il suffit de payer un abonnement mensuel pour utiliser directement la plateforme. Cette plateforme est très utile puisque l’infrastructure matérielle de l’entreprise demande beaucoup d’espace et requiert l’intervention de spécialistes. La maintenance demande aussi beaucoup de temps.

À la différence de plateformes mentionnées précédemment, le SaaS implique une prise en charge complète de la maintenance et de l’infrastructure. C’est le fournisseur qui gère le réseau, le stockage et le système d’exploitation. Comme le système est accessible par Internet, n’importe quel employé peut y avoir accès en tout temps, et ce, même sur un appareil mobile. Il suffit d’un mot de passe pour avoir accès à la connexion sécurisée.

Avantages du SaaS

Les avantages économiques du SaaS sont évidents. Le budget informatique est souvent compliqué à gérer. Les dépenses en informatique peuvent être fluctuantes. Avec un montant fixe, il devient beaucoup plus facile d’effectuer des prévisions budgétaires puisque le coût du service est préétabli. De plus, en cas de panne ou de sinistre, les données sont en sécurité et elles peuvent être récupérées rapidement.

L’entreprise peut aussi profiter des outils du SaaS pour déployer ses applications dans un délai plus court. Le gain de temps est indéniable. Elle a donc le temps de se consacrer davantage au secteur de l’innovation, d’autant plus que le temps consacré à la maintenance est aussi épargné.

Il est important de choisir avec soin le fournisseur de solutions SaaS puisqu’il s’agit du Cloud. Il ne faut donc pas se contenter de vérifier le rapport qualité prix. La sécurité des données doit aussi être vérifiée, tout comme la qualité du service. Il est donc nécessaire de se tourner vers un éditeur certifié étant donné l’enjeu. Le SaaS est justement centré sur la conservation de données. La certification assure qu’elles seront en sûreté.

Pour aller plus loin dans le traitement de vos données, faites appel à un spécialiste comme Ryax.

La Ryax Team.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *